Panier  

(vide)
Publicité




Le Blog de Thib'eau pêche


Soies naturelles


Outre le poids ,le diamètre qui sont comme sur toutes soies facilement mesurables, les deux autres facteurs de base sont la souplesse et la glisse due par l'apprêt.

peche_soie

Bon nombre de soies naturelles possèdent une souplesse apte aux lancers à 3 mètres comme à 20, ce qui est loin d'être le cas pour leur récentes cousines artificielles.La glisse de par l'apprêt est un facteur largement améliorable même sur une soie neuve. Ma recette en plus de détails est la suivante :
1)tendre après échauffement la soie entre deux points fixes
2)saturée la soie de graisse (vaseline ou à traire)
3)se munir d'une paille de fer la plus fine possible
4)sans serrer fort faire des mouvements aller et retour ,insister sur les zones baveuses dues à un excès d'huile de lin ou un mauvais stockage
5)avec un chiffon nettoyer en final
6)décrocher et passer l'ensemble dans un bain d'eau tiède avec savon de Marseille
7)les fibres de fer accrocher vont se détacher de la soie,rincer abondamment
8 )laisser sècher une grosse journée
9)retendre entre deux points et lisser la surface de l'apprêt avec une peau de chamois bien sèche
10)resaturer l'ensemble avec de la graisse
11)pour améliorer souplesse et pénétration de la graisse ,prenez une fourche à cailloux avec de nombreuses dents
12)en passant la soie en quinconce entre les dents faîtes des aller et retour entre les deux points de tension

Et en 13 vous fouettez avec votre canne préférée.Même ci celà vous paraît très artisanal, je suis certain que le résultat sera à la hauteur de votre long travail. C'est celà "'l'ame d'une vraie soie" ,ma bonne vingtaine de soies sont toutes issues d'un tel traitement .

 

Comment aligner parfaitement les anneaux sur le blank quand on monte une canne ?

Je fixe chaque anneau avec un collier "colson" (languette plastique qui s'insère dans sa tête et fait cliclic, utilisé par les électriciens).

Ensuite je prends un bout de vieille soie-backing-cordonnet solide, l'insère dans chaque anneau déjà fixé sur le blank et ensuite le tend horizontalement comme une brute en le fixant à chaque extrèmité.

Cela me permet de contrôler parfaitement l'alignement en laissant simplement le blank pendre et, en visant par dessus, dessous, à travers les anneaux je peux corriger facilement.

Une fois que c'est tout bon, une mini pointe de colle cyano (bout d'aiguille) sous chaque patte d'anneau en effleurant juste le bord de la patte et le blank (par capilarité elle passe dessous), un p'tit peu de patience et je peux virer les colliers "colson" et mes anneaux ne bougent plus...

 

Imperméabiliser les CDC

Acheter 1 flacon d'essence à briquet et de la graisse à traire.
Prendre 1 petit flacon dont le bouchon est étanche , le remplir d'essence.
Y ajouter de la graisse à traire progressivement jusqu'a ce que celle ci ne se dissout plus dans l'essence.

Au bord de l'eau , trempez votre mouche dans ce liquide , faites 2 ou 3 faux lancers , l'essence s'est évaporée , il reste 1 film de graisse à traire sur
la mouche et elle flotte impeccablement bien.

peche_mouche

 

Les différents types de bas de ligne


  • Bas de ligne dégressifs
    Ce sont des bas de lignes construits en brins de monofilaments de diamètres décroissant attachés les uns aux autres. La longueur des brins des bas de ligne dégressifs diminue avec le diamètre (sauf la pointe qui est toujours le brin le plus fin et le plus long).
  • Bas de ligne progressifs
    Ce sont des bas de lignes construits en brins de monofilaments de diamètres décroissant attachés les uns aux autres. La longueur des brins des bas de ligne dégressifs augmente quand le diamètre diminue. La pointe reste le brin le plus fin et le plus long.
  • Bas de ligne tissés
    Bas de ligne achetés dans le commerce. Ils sont constitués de nombreux brins de monofilament relativement fins qui sont tissés entre eux. Le diamètre du bas de ligne diminue quand on s'éloigne de la soie ce qui donne le profil et la dynamique du bas de ligne. Avantage : rapidité, facilité, polyvalence; c'est pas trop cher et ça marche plutôt bien. Inconvénients : au bout d'un certain temps des particules se prennent dans le tressage ce qui alourdit le bas de ligne qui devient difficile à faire flotter; pas aussi précis et délicat qu'un bas de ligne à noeud peut l'être. A éviter pour les poissons très difficiles et les très longs bas de lignes. Ceci dit certains ne pêchent qu'avec ça, alors...
  • Bas de ligne tressés
    Ils sont constitués de nombreux brins de monofilament relativement fins qui sont tressés entre eux. Il faut les tresser soit même en enlevant desbrins au fur et à mesure pour donner son profil au bas de ligne. Je n'ai jamais trop testé mais je ne pense pas a priori que ca vaille la peine de s'embêter avec ça si on a quelques bonnes formules de bas de ligne à disposition.
  • Bas de ligne synthétiques monofilament
    Un brin de monofilament est coulé par le fabriquant et son diamètre n'est pas uniforme. Il a un profil de queue de rat. Ca ne coute pas trop cher mais ça ne dure pas très longtemps car le fil a tendance à tire bouchonner. A mon sens il s'agit d'une solution acceptable faute de mieux pour gagner du temps ou si on ne dispose de rien d'autre.
  • Bas de ligne synthétiques type polyleader
    Un brin monofilament de fort diamètre est enrobée d'une gaîne en plastique. C'est l'épaisseur variable de la gaine qui donne le profil. Pour les bas de ligne flottant c'est à mon sens sans intérêt (sauf peut être en réservoir) car peut discret. Les modèles intermédiaires et plongeants sont en revanche très intéressants pour les pêches en noyée et au streamer en rivière et pour toutes les pêches en réservoir (sauf la sèche évidemment). Les longs modèles ultra plongeant peuvent presque remplacer une soie à pointe plongeante. Prix raisaonnable et durée de vie acceptable.

HomeHome

Nouveaux produits

Aucun nouveau produit à l'heure actuelle